Membre des Évaluateurs conseils EXIMMOCommandez une évaluationContacter un Évaluateur agrée

Vos questions, nos réponses

Quelle est la marche à suivre lors d'une évaluation ?
Lorsque vous demandez l'évaluation d'une propriété, cette dernière sera tout d'abord visitée par un évaluateur de l'équipe de notre firme qui relèvera les caractéristiques et photographiera la propriété en question. Ensuite, le travail de recherche débutera ainsi que les analyses et la rédaction du rapport d'évaluation. Lorsque ce dernier sera complété, un rendez-vous est pris avec le client pour lui remettre le document qui contient toutes les données pertinentes sur le bâtiment évalué. Le rapport écrit se doit d'accompagner toute évaluation pour démontrer et motiver nos conclusions. Ainsi, vous aurez la liberté de poser toutes les questions nécessaires à votre bonne compréhension du cheminement qui a amené à la valeur obtenue.
Quels sont les honoraires requis relatifs à la production d'un rapport d'évaluation ?
Cela dépend de plusieurs facteurs comme le secteur dans lequel la propriété à évaluer est située, les motifs reliés à l'évaluation ou encore la nature même de la propriété (duplex, triplex, etc). Communiquez avec nous pour connaître nos tarifs.
Lors de l'exécution d'un mandat d'évaluation, est-ce qu'il faut voir et laisser visiter la propriété ?
Il est essentiel que le sujet évalué soit examiné par l'évaluateur tel que stipulé par les normes de pratique de l'Ordre des Évaluateurs Agréé du Québec.
Quelle est la différence entre l'évaluation municipale et la valeur marchande d'une propriété ?
L'évaluation municipale est une valeur fixée par des évaluateurs municipaux qui sert essentiellement pour des fins de taxation, soit en d'autres mots,  à une gestion du partage des dépenses d'une ville ou municipalité auprès de ses citoyens. Depuis les dernières années, le marché immobilier a beaucoup augmenté et l'évaluation municipale a été pendant quelques années bien loin derrière la valeur réelle des propriétés. Toutefois, les nouvelles évaluations municipales qui sont maintenant en vigueur notamment à Gatineau se rapprochent davantage des valeurs réelles, sans toutefois refléter la réalité actuelle de bon nombre de cas.
Quelle est la différence entre une évaluation pour fin de valeur marchande et une inspection pré-achat ?
Lors de l'achat d'une propriété, les institutions financières exigeront probablement que votre future propriété soit évaluée pour déterminer sa valeur sur le marché. Ainsi, la valeur de la propriété vient rassurer l'institution prêteuse quant au montant emprunté. Cette étape doit être faite ou supervisée par un Évaluateur Agréé dont le mandat est justement de déterminer la valeur marchande d'une propriété.

L'inspection pré-achat, quant à elle, sert à vérifier s'il y a des problèmes quelconques dans la structure, le sol ou la construction, bref, tout ce qui est non apparent et qui n'est pas de l'expertise de l'Évaluateur Agréé. Cette opération doit être effectuée par un inspecteur en bâtiment qui lui ne vient pas dire combien vaut la maison, mais plutôt si elle est viable et saine. Ainsi, ces deux professionnels sont très importants lors de l'achat d'une propriété, mais ils remplissent deux fonctions bien distinctes. Nous pourrons vous référer, à titre de référence, une liste d'inspecteurs qualifiés qui sauront sûrement vous satisfaire.

Une inspection résidentielle réalisée par un inspecteur en bâtiment de compétences reconnues consiste en un examen visuel d'une propriété. L'inspection devrait durer habituellement de deux à trois heures au cours desquelles toutes les pièces de la maison devraient être examinées en profondeur. Un inspecteur en bâtiment de compétences reconnues devrait se faire un devoir de vérifier le fonctionnement des systèmes électrique, de plomberie, de chauffage et de climatisation. De plus, les éléments de structure comme le toit, les fondations, le sous-sol, les murs extérieurs et intérieurs, la cheminée, les portes et les fenêtres se doivent également d'être examinés. Le rapport remis par un inspecteur en bâtiment de compétences reconnues se doit d'inclure une évaluation objective de l'état de la maison, et décrire clairement les vices existants ainsi que les problèmes éventuels. Un tel rapport d'inspection résidentielle n'est pas une garantie et l'inspection résidentielle ne peut déceler tous les vices de construction, spécialement ceux qui sont dits "cachés". Comme il s'agit d'une inspection visuelle des lieux et des appareils accessibles, les inspecteurs résidentiels ne peuvent voir à travers les fondations, les planchers ou les murs. Ils ne peuvent donc pas inspecter les endroits ou les appareils qui sont inaccessibles, et pour touts ces facteurs cités précédemment, un inspecteur en bâtiment ne peut garantir de façon implicite qu'il n'y aura pas d'éventuels bris d'équipements dans le futur.

Pourquoi une personne qui paye les honoraires de son rapport d’évaluation réalisé à des fins de financement hypothécaire ne serait pas en mesure de recevoir une copie de son rapport?

Les membres de l’Ordre des Évaluateurs Agréés du Québec sont soumis à un Code de déontologie qui définit clairement le client d’un évaluateur agréé comme étant « celui qui requiert ses services » et non pas celui qui paye ses services. Ainsi, lorsqu’un propriétaire fait une demande de prêt hypothécaire, l’institution financière peut demander que soit préparé un rapport d’évaluation. Si l’institution financière donne le mandat directement à l’évaluateur, celui-ci devra considérer cette institution comme cliente, même si en fin de compte, c’est vous qui payez le rapport. L’évaluateur agréé ne rendra des comptes et ne remettra son rapport qu’à l’institution cliente (et habituellement, le compte d’honoraires). L’évaluateur agréé étant tenu au secret professionnel, vous ne pourrez obtenir votre propre copie du rapport que si l’évaluateur agréé et l’institution prêteuse y consentent. 

 


2017 © Évaluateurs SBLAIS.
Tous droits réservés.

Gérez votre site Internet vous-même avec WEBLOFT