Membre des Évaluateurs conseils EXIMMOCommandez une évaluationContacter un Évaluateur agrée

La mousse isolante d'urée-formaldéhyde (MIUF)

Qu'est-ce-que la miuf?

La mousse isolante d'urée-formaldéhyde (MIUF) a été mise en point en Europe dans les années 1950 dans le but de mieux isoler les cavités difficiles d'accès des murs des habitations. Elle est généralement constituée sur le chantier à partir d'un mélange de résine urée-formol, d'un agent gonflant et d'air comprimé. Lors de l'injection du mélange dans le mur, l'urée et le formaldéhyde s'unissent et en durcissant prennent la forme d'une mousse plastique isolante.

Au cours des années 1970, le souci de l'efficacité énergétique s'est traduit par des tentatives visant à améliorer l'isolation thermique des habitations au Canada. C'est ainsi que la MIUF devint un important produit d'isolation pour les maisons existantes. De plus, certains programmes gouvernementaux encourageaient les particuliers à utiliser ce produit à titre d'isolant à l'aide de diverses subventions. L'isolant a été en majeure partie mis en place entre 1977 et son interdiction en 1980.

Pourquoi la miuf a t'elle été interdite?

Lors de l'isolation proprement dite, un léger surplus de formaldéhyde était souvent ajouté pour garantir le durcissement complet avec l'urée et donner la mousse isolante d'urée-formaldéhyde. Le surplus était libéré au cours du durcissement, presque entièrement en l'espace d'un jour ou deux suivant la mise en place. La MIUF bien installée n'a suscité aucun problème. Malheureusement, la MIUF a parfois mal été installé ou utilisée dans des endroits où elle n'aurait pas dû l'être. Les autorités canadiennes ont reçu suffisamment de plaintes, de la part surtout de gens habitant des petites maisons bien étanches, qu'elles ont commencé à se soucier de ses effets possible sur la santé. C'est ainsi que l'utilisation de la MIUF a été interdite en 1980.

Qu'est-ce que le formaldéhyde?

Le formaldéhyde est un gaz âcre et incolore couramment utilisé en solution aqueuse à titre de produit de produit de préservation et de désinfectant. Il constitue aussi la base d'importants plastique, dont les adhésifs durables.

Il se trouve à l'état naturel dans le corps humain ainsi que dans l'environnement. Le formaldéhyde s'utilise comme liant dans la fabrication de certains contreplaqués, des panneaux de particules, des moquettes et tissus, et dégage “une odeur de maison neuve”. Le formaldéhyde est également un produit dérivé de la combustion, puisqu'on le retrouve dans la fumée de tabac, les gaz d'échappement des véhicules, et les gaz de combustion des générateurs de chaleur, des foyers et des poêle à bois.

Présent en petite quantité, le formaldéhyde ne pose aucun danger, sauf qu'en concentration appréciables, il devient un gaz irritant et toxique. La surexposition au formaldéhyde se traduit par des symptômes suivants: irritation des yeux, du nez et de la gorge; toux persistante et trouble respiratoire; irritations cutanées; nausées; maux de tête et étourdissements.

Santé Canada a établi à 0,1 partie par million (ppm) la teneur sûre en formaldéhyde dans la maison. La sensibilité à ce niveau peut certes varier selon l'âge et l'état de santé des occupants.

Doit-on se préoccuper de la miuf aujourd'hui?

Les essais démontrent que la MIUF n'est pas une source de surexposition formaldéhyde après son durcissement initial et la libération du surplus gazeux. Puisqu'elle a été installée pour la dernière fois en 1980, elle ne dégagerait certainement pas aujourd'hui, un surplus de formaldéhyde à l'intérieur. Les maisons isolées à la MIUF n'enregistrent pas de niveau de formaldéhyde plus élevé que les maisons qui en sont dépourvues. Par contre, la MIUF qui entrerait en contact avec l'eau ou de l'humidité risquerait de se dégrader. La MIUF humide ou en voie de détérioration doit être enlevée par un spécialiste et la source du problème d'humidité éliminée.

Dans les maisons neuves ou les autres bien étanches, d'importantes quantités de formaldéhyde peuvent être libérées par les nouvelles moquettes ou les matériaux faits de bois composite comme les panneaux de contreplaqué, de particules ou de copeaux, qui s'utilisent fréquemment en construction résidentielle, en ébénisterie et dans la fabrication d'articles d'ameublement et de décoration. Ces matériaux expliquent en grande partie la présence en quantité élevée de formaldéhyde dans les maisons d'aujourd'hui.

Afin de confirmer la présence ou non de MIUF, il suffit de rechercher une série d'orifices obturés de 1,2 à 2 centimètres de diamètre, à intervalles réguliers sur les murs extérieurs ou intérieurs. La présence de mousse peut être évidente à la jonction des solives de plancher et des murs extérieurs du sous-sol ou autour des boîtiers de prises de courant ou des interrupteurs. Ces indices ne témoignent pas nécessairement de la présence de MIUF mais ils peuvent vous mettre la puce à l'oreille.

Source: 1999 Société canadienne d'hypothèques et de logement (CF6)


2017 © Évaluateurs SBLAIS.
Tous droits réservés.

Gérez votre site Internet vous-même avec WEBLOFT